Paneurope Suisse

 

La renaissance de la section suisse de l’Union paneuropéenne a eu lieu le 17 novembre 1994, le jour même du centenaire de la naissance de Richard Coudenhove-Kalergi. L’association a pris le nom de Paneurope Suisse. Ses membres entendent valoriser l’esprit paneuropéen de RCK, à la lumière des spécificités qui constituent le fondement de l’identité suisse et auxquelles nous sommes tous profondément attachés.

 

De fait, Paneurope Suisse entend agir dans l’esprit du fondateur du Mouvement Paneuropéen, dont la vision novatrice n’était pas très éloignée du fédéralisme suisse. Il s’agit de faire découvrir la Grande Europe politique qui englobe l’ensemble des Etats démocratiques et des peuples européens, tout en permettant à chacune de ses composantes de vivifier son héritage national et régional au contact de l’autre et de sauvegarder son identité et sa spécificité.

 

C’est exactement ce que fait la Suisse avec ses 26 cantons, et cette prise de conscience permettra peut-être de rapprocher notre pays de cette Europe considérée à tort comme une menace.

 

Mais Paneurope Suisse n’entend pas se positionner sur la question – finalement secondaire – de l’adhésion de la Suisse à l’UE. L’essentiel est de revenir aux sources de l’enseignement de Richard Coudenhove-Kalergi pour faire comprendre l’importance fondamentale de l’Europe en tant qu’union de tous les Etats, de tous les peuples et de toutes les cultures du continent, indépendamment des imperfections de l’actuelle UE qu’il sera toujours temps de corriger.

 

La paix et la sécurité sur l’ensemble du continent européen – et donc en Suisse – devraient figurer au premier rang de nos préoccupations. Paneurope Suisse entend réunir celles et ceux qui s’intéressent à une Europe qui va bien au-delà des aspects économiques et politiques auxquels elle est trop souvent confinée (même s’ils sont incontournables) : une Europe de la culture, du cœur et de l’esprit, une Europe que des milliers de Paneuropéens appellent de leurs vœux.